AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A la recherche du rêve...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
VéroMiller
Modératrice Disjonctée
Modératrice Disjonctée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 16560
Age : 49

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Dim 1 Aoû - 21:43

Coucou toi j'espère que le moral reviens petit à petit et j'espère que tu arriveras à dormir un peu

Went adore cette gamine et il est hors de question qu'il la laisse tomber pendant que sa maman est à l'hôpital....
Pourtant il doute !!! il doute énormement sur la relation qu'il entretient avec Sarah. il pense qu'en s'éloignant d'elle elle n'aurait surement plus d'ennui de se genre!!!! Mais quand il apprend de la bouche de Nikka que s'est Sofia qui par vengeance lui à administrer du poison dans ses médicaments il entre dans une colère noire et décide sur les conseil avisée de Nikka de rester quoi qu'il arrive avec Sarah.
J'espère quand même que la Sofia va finir ses jours en tolle car aprés se quelle viens de faire si personne la stoppe elle va recommencer à vouloir s'en débarrasser.
Enfin Went Veuille et heureusement...

Je suis devenu accros à ta fic Karell continue car ton écrire deviens au fil des chapitres plus fluide et interressante..... Hâte de lire la prochaine

____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kakell.1
Went'Accro
Went'Accro
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1186
Age : 36
Localisation : quelque part dans les bras de went
Humeur : Parce que les rêves sont fait pour être aimés... si tu es né pour me faire rêver alors je suis faite pour t'aimer...

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Dim 8 Aoû - 18:13

Coucou les filles
J'espère que vous allez bien ... Je vous remercie beaucoup pour vos com's il me motive énormément et même si parfois ce n'est pas toujours facile ici je me lance tête baissée dans cette aventure qui me permet un peu de m'échapper mentalement de ma tite vie ... je vous remercie aussi pour votre aide et votre soutien ... cela me fait beaucoup de bien ...
Bref trève de Bla-Bla... On est dimanche et qui dit Dimanche dit jour de Post .... alors voilà la petite suite
bonne lecture et gros bisous les filles je vous adore ...


Installé dans la voiture il fallu peu de temps à Lola pour trouver le sommeil.



------------------------------------------------------



Une fois Lola et Nika parties de l’appartement, Went s’attela à ranger l’appartement. Il ne devait pas trop trainer il devait se lever tôt pour le tournage le lendemain. Il pensait encore à tout ce que Nika lui apprit ce soir

Soudain, la sonnerie de la porte le sortit de ses pensées.

En ouvrant la porte Went avait déjà le sourire aux lèvres.

W : Vous avez oubliez quelque chose les filles ?

Il releva le regard, quel ne fût pas son étonnement lorsqu’il s’aperçu qu’il s’était totalement trompé sur la personne qui pouvait bien se trouver derrière cette porte. D’ailleurs il ne lui serait jamais venu à l’idée de voir apparaître cette jeune femme. Elle avait mis sa plus belle robe et était vraiment très élégante et magnifique, personne ne pouvait lui résister dans sa robe fétiche, dont la fente dévoilait une grande partie de ces interminables jambes.

W : Sofia ?!!!

So : Bonsoir ! Tu t’attendais à voir quelqu’un d’autre d’après ce que j’ai pu comprendre.

W : Euh oui. Dit-il sur un ton froid.

So : Je te dérange ?

W : Non, non pas du tout.

Went sous l’étonnement mais aussi sous la méfiance n’eut pas le reflexe de la laisser rentrer immédiatement. C’est lorsque sous le regard insistant de la jeune femme. Qu’il s’aperçut qu’il manquait à tous ses devoirs.

W : Euh, excuse moi entre.

Malgré sa méfiance, Went ne manqua pas de galanterie. Cependant il resta froid envers celle qui avait tout fait pour le séparer de celle qu’il avait appris à aimer au fur et à mesure du temps, de qui qu’il avait su amadouer à force de persuasion et de gentille attention, celle qu’il considérait désormais comme la femme qui pourrait partager le reste de sa vie.

W : Que puis-je faire pour toi ?

So : Oh pas grand-chose, je devais rejoindre quelques amies au bar qui se trouve à Deux rues d’ici, et comme je passais par là et que j’ai vu de la lumière, je me suis dit que tu devais bien te sentir seul. Alors je suis passée te faire un petit coucou mais si je te dérange, je peux repartir.

Went voulait en savoir plus, il voulait pouvoir distinguer le vrai du faux. Après tout il ne savait pas vraiment où se trouvait la vérité. Bien sûr, il avait son avis sur la question mais il voulait se faire une opinion de lui-même.

W : Non pas du tout, il n’y a pas de problème, mais tes amies ne vont pas t’attendre ?

So : Eh bien je dois avouer que j’ai une bonne heure d’avance. En fait ce sont elles qui seront en retard, elles m’ont prévenue une fois que j’étais en chemin, et je me vois mal les attendre une heure seule dans un bar. Ecoute je vais retourner je ne vais pas te déranger il est tard.

W : C’est inutile de repartir voyons tu en a pour une demi heure de route tu ferais le chemin pour rien. Installe-toi !

Je peux te servir quelque chose à boire ?

So : qu’est-ce que tu as à me proposer ?

W : Eh bien j’ai une bouteille de rosé entamée, ou une tasse de lait. Lui répondit-il avec le sourire.

Sofia se mit à rire et répondit alors sans hésitation :

So : La tasse de lait me tenterait bien mais je risquerais de m’endormir, alors va pour le rosé.

Du tac au tac Went ne put se retenir de lui rétorquer alors :

W : Et ça te déplairait de t’endormir ici par hasard ?!

Sofia rougit mais ce n’était pas les remarques de Went qui allait la déstabiliser loin de là. D’ailleurs elle était là pour le déstabiliser lui et non l’inverse.

So : Non cela ne me déplairait pas du tout. Mais je ne suis pas venue ici pour dormir et ce qu’il faudrait savoir c’est si ça te dérangerait toi si je m’endormais ici ?

Sofia avait réussi, en retournant la question sur Went il fut un peu dérouté car son hôte ne l’oublions pas était un jeune homme qui avait du goût pour les jolies femmes et qu’il ne manqua pas depuis plusieurs minutes de regarder Sofia des pieds à la tête. Il la trouvait physiquement très à son goût mais cela s’arrêtait là. Elle en jouait et il le savait.

Went déglutit alors avant de répondre :

W : Non cela ne me dérangerait pas j’ai un très bon sofa. Et ça ne m’ennuie pas de dormir dedans.

C’est alors que Sofia s’approcha de lui lentement telle une panthère voulant se jeter sur sa proie. Elle approcha sa bouche de son oreille et lui susurra :

So : Crois-tu vraiment que je laisserais dormir un si joli garçon sur le sofa alors que j’aurais un grand lit pour moi seule ?

Mais lorsque Went se retourna pour lui répondre, elle colla sa bouche et l’embrassa goulûment Went n’ayant pas d’autres choix que de répondre à son baiser quelques secondes avant de lui attraper les deux bras afin de pouvoir la reculer.

W : je peux savoir à quoi tu joues ?

So : C’est bien loin d’être un jeu mon cher. J’ai envie de toi. Je te désire depuis les premières secondes où je t’ai vu. Et maintenant que tu es rentré dans ma vie, c’est viscérale, je ne peux plus me défaire de toi. Je ressens le besoin de te voir, de te sentir, de te toucher, de te caresser et de sentir ton souffle qui me parcourt le corps.

Went planta son regard dans le sien, il savait qu’elle était on ne peut plus sincère, il ne savait pas s’il devait entrer dans son jeu, lui donner ce qu’elle avait envie pour lui faire avouer ce qu’elle avait fait où la mettre dehors car cela devenait de plus en plus dangereux pour lui. Et oui la tentation était là ! Wentworth n’est qu’un homme après tout. Il ne savait pas si malgré tout l’amour qu’il avait pour Sarah il allait pouvoir résister à l’attraction physique qu’il avait soudainement pour Sofia, elle était venue pour tenter de l’allumer et elle était sur le point d’arriver à ses fins.



Voilà c'est tout pour aujourd'hui... j'espère que cela vous a plus ...


____________________________

Merci beaucoup Lilite pour cette superbe bannière



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VéroMiller
Modératrice Disjonctée
Modératrice Disjonctée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 16560
Age : 49

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Dim 8 Aoû - 18:42

Salut Karell



Tu va repointer le petit bout de ton nez par ici parce que déjà elle est courte celle-là et puis sa va pas où quoi ?????

Il ne va pas tomber dans le panneau et les griffes de cette p*tasse de Sofia parce qu'elle est vraiment prête à tout pour être avec lui.

Beurk en plus elle arrive à l'embrasser et se couillon répond à son baiser certe pas longtemps mais ne me dis pas qu'il pourrait cèder à cette femme alors qu'il s'est que s'est elle qui a essayer de tuer Sarah....

Je te préviens j'attend pas jusqu'à dimanche prochain pour avoir la suite ... pas possible

Hâte de lire la suite et en plus coupe pas comme une sadique toi aussi ok ......

____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kakell.1
Went'Accro
Went'Accro
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1186
Age : 36
Localisation : quelque part dans les bras de went
Humeur : Parce que les rêves sont fait pour être aimés... si tu es né pour me faire rêver alors je suis faite pour t'aimer...

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Dim 8 Aoû - 20:09

Coucou les filles,
Et bien voilà, on est dimanche la semaine est bien vite passée... J'espère qu'elle a été bonne pour vous...
Je vous envoie comme promis une petite suite ... Le temps pour moi de récupérer mon trou noir et mon angoisse de la page blanche ... je vous souhaite une bonne lecture a très bientot...

j'arrive m@ véro,
Même pas peur!!!
Bon c'est vrai celle-ci est un peu plus courte que les autres Mea Culpa... c'est vrai c'est tout ce que je mérite... pour les autres questions tu penses bien que je ne peux y répondre évidemment ...

Et pour ce qui est des coupures SADIQUES, je dois dire que j'ai d'excellents professeurs...

Et pour le post bon ça va vais tenter de me faire pardonner je posterai une petite suite plus tôt (c'est à dire samedi soir 23h30) Ca te va?? et une autre petite dimanche...



Went ferma les yeux, prit une grande inspiration durant ces quelques secondes, Des dizaines d’images se bousculait dans sa tête. La soirée qu’il venait de passer avec Nika et Lola, et toute cette histoire que la jeune femme lui avait expliqué avant de rentrer chez elle. Il vit aussi Sofia mélanger le curare avec les médicaments pour les maux de tête, le sourire de Sarah, le visage de la petite Lola qui a bien failli perdre sa maman, sa nuit d’amour avec Sarah, sa discussion avec oncle Franck. Il se rendit compte qu’il faillit faire alors la plus grosse bêtise de toute sa vie. Il décida alors de trouver un autre moyen pour la faire avouer sa culpabilité.

Il ne se risqua pas de perdre ce qu’il avait dorénavant de plus cher au monde.

Mais après réflexion, il ne voulu rien faire sans en parler à Sarah. Et pour cela il fallait qu’elle aille mieux.

W : Il va falloir que tu t’en ailles Sofia.

So : Tu en es sûr ?

W : Oui j’en suis certain. J’aime Sarah et personne pas même toi ne me fera changer d’avis. Tu auras beau joué de tout les subterfuges en ta faveur. Je peux te prévenir d’avance que rien ne me fera flancher.

Sofia vit rouge, personne ne lui avait résisté jusqu’alors et le fait que Wentworth Miller l’homme qu’elle désirait le plus au monde la préférait à sa cousine, ne fit qu’attiser sa colère.

So : Très bien !!! Mais je ne lâcherai pas. Tu me le paieras Miller.

Elle lui tourna les talons, se dirigea vers la porte et descendis les étages à pieds bien énervée. Elle ne prit même pas la peine de refermer la porte derrière elle.

Went resta seul dans l’appartement. Les yeux écarquillés d’étonnement. Il avait toujours du mal à comprendre toute cette attention et cet amour que les filles lui portaient. Mais celui de Sofia était sans limite et commençait sérieusement à l’effrayer.

Il poussa alors un soupir de soulagement et alla fermer la porte à double tour tout en poussant un soupir de soulagement.

Ensuite il alla se coucher, la journée a été éreintante, et celle du lendemain n’allait pas être de tout repos non plus.

Un bruit sourd le sorti de son sommeil.

Voix : Went ? Qu’est-ce que tu fous bon sang ? On va finir par être en retard si tu ne bouge pas ton petit cul de gueule d’ange.

Il ouvrit les yeux, fixa le réveil, il croyait rêver.

W : Et Mmmm…erde.

Voix : Went ? Je te jure que si tu sors pas maintenant ton petit cul, je me casse d’ici et tu te débrouilleras seul avec Paul pour justifier de nouveau ton absence.

W : Oui voilà j’arrive.

Il ouvrit la porte.

Voix : ah tout de même !!! Mais qu’est-ce que tu fabriques ça fait au moins Dix minutes que je tambourine cette porte. Y a une minette dans ton pieux ou quoi ?

Went : Salut Rob. Excuse moi j’ai rien entendu. Je suis éreinté ça a été assez mouvementé ces derniers jours. Entre !

Donne-moi 5 minutes le temps de me laver et on part.

Robert Knepper : Tu es sur que ça va ?

W : Oui ! Tracasse. Sers toi dans le frigo, prend ce qui te fait envie.

Robert Knepper parlait assez fort en direction de la salle de bain de façon à ce que Went entende.

R.K. : Dit moi, tu ne m’avais pas dit que c’était au 13 que tu logeais et non au 16 ?

W : Euuh si ! Oh mais oui où cavait la tête débile que je suis. Désolé j’ai complètement oublié de te prévenir que j’avais du déménagé d’un étage. Ca m’est complètement sortit de la tête.

Comment tu as su ?

R.K. : Et bien heureusement que tu as de gentils voisins qui lorsqu’ils m’ont entendu crier ton nom, y en un qui m’a gentiment demandé de la fermer et que je devrais ouvrir les yeux y des scellés sur la porte et aussi qu’on ne crie pas à tue-tête à 6h30 du mat’ y des gens qui aimerait bien dormir ‘je cite’ et une petite vieille à ouvert sa porte et m’a dit que c’était une jeune femme qui habitait là, mais qu’elle est hospitalisée et que je trouverais certainement la personne que je cherchais au numéro 16.

Alors comme ça y avait une poule dans ton appart’ ?

W : Ouais mais c’est une longue histoire. On y va ?

R.K. : Ouais sinon on va se faire tirer les oreilles.

---------------------



A l’hôpital Sarah s’éveilla doucement. Le jour était venu pour elle de partir de cet endroit et d’enfin rentrer chez elle. Le médecin était passé la veille au soir avant des terminés ses visites et l’avait prévenue de sa sortie imminente. Elle devait appeler Nika, il fallait que quelqu’un puisse venir la rechercher et elle ne pouvait pas demander à Went il bossait et elle voyait déjà sa vie étaler sur le papier glacé. Elle ne comprenait pas vraiment non plus ce qui avait pu se passer, ni qui avait intérêt à l’empoisonner. Sa vie était en danger, et par conséquent celle de Lola aussi. Tout ce qu’elle savait c’est que c’était certainement dû à sa relation avec Went, à ces photos parues dans les journaux où les potins allaient bons trains.

Se sentant capable de se lever, elle descendit dans jusqu’à la librairie de l’hôpital, il fallait qu’elle sache s’il y avait une quelconque apparition de Went, de sa visite la veille à l’hôpital parce qu’on l’aurait certainement suivi jusque là étant donné que ses moindres faits et gestes sont surveillés. Après elle en profiterait pour prévenir Nika de sa sortie et elle rentrerait dans son petit cocon avec sa petite fille en attendant patiemment le retour de Went. Elle lui téléphonerait de la maison. Dés son entrée dans la librairie, Tout les regards se tournèrent vers elle. Au premier abord, elle crut que c’était parce qu’elle venait de rentrer. Elle énonça un timide bonjour à l’assemblée et fit comme tout autre client, elle se dirigea vers les magazines qui étaient susceptibles de l’intéresser. Sur l’étalage on pouvait distinguer en couverture de quelques-uns une photo d’elle et Went sortant de l’immeuble, sur un autre on les voyait devant chez Franck. Elle comprit alors pourquoi tous les regards s’étaient posés sur elle dés son entrée mais n’y prêta plus vraiment attention. Il y en avait un qui attira plus son attention. En gros titre on pouvait y lire : Elles tombent toutes sous le charme de gueule d’Ange

Il y avait un montage de photos d’elle et de Went évidemment, de Nika et de Lola qui avait caché son visage dans le cou de sa marraine maintenant même Lola était exposée ; mais aussi de Went et de Sofia. Bien sur ils étaient venus ensemble la voir la veille. Mais il y avait aussi une photo de sa cousine à la sortie de l’immeuble prise la nuit. Que venait-elle faire sinon le voir et au vu de la robe qu’elle portait sur cette phot ce n’était pas juste une visite de courtoisie, elle connaissait sa cousine, elle savait l’amour qu’elle portait à Went et elle pouvait deviner les moindres petites intentions à son égard. Elle savait aussi que Sofia n’était pas du genre à se retourner sur les conséquences de ses faits et gestes. Elle les acheta un par un. Elle se devait de savoir quelles monstruosités étaient déblatérées dans ces cochonneries et elle voulait en avoir le cœur net auprès de Went mais il lui fallait un support pour preuve afin de demander des explications. De Sofia elle n’en tirerait rien.

Ses magazines sous le bras, elle se dirigea vers le téléphone public, de l’hôpital.

Voix : Allo ?

S : Bonjour oncle Franck c’est moi

F : Ma chérie ! Comment te sens-tu ? lui demanda l’homme visiblement très heureux d’entendre sa nièce au son de sa voix.

S : Je vais beaucoup mieux merci. Tellement mieux que le médecin m’a donné son autorisation je peux sortir d’ici dés aujourd’hui.

F : En voilà une excellente nouvelle.

S : Est-ce que tu penses que Nika pourrait venir me rechercher ?

F : Il ne devrait pas y avoir de problème. Attend je te la passe la voilà.

A l’autre bout du fil, elle pouvait entendre Franck et Nika discuter.

F : C’est Sarah elle peut sortir aujourd’hui

N : Génial attend je la prends

Allo ?

S : Oui, bonjour Nika !

N : Salut ma petite cousine chérie. Comment te sens-tu ?

S : Beaucoup merci. Dis moi j’ai l’aval du docteur Sloane pour partir d’ici. Tu penses que tu saurais venir me chercher pour me ramener à la maison.

N : Te rechercher sans aucun problème ma puce, mais pour te ramener à la maison cela va être une autre histoire.

S : Et pourquoi donc ?

N : Et bien comme apparemment il s’agirait d’un empoisonnement de tes médicaments, la police à mis des scellés dans ton appartement jusqu’à ce que l’affaire soit résolue.

S : Ben ils sont fort eux !!! Et je dors où moi ? A la rue ?

N : Ne dis pas de sottise ! On est là ! Et puis il y à Went aussi.

S : Justement il faut qu’on en parle de Went. Mais quand tu passeras me prendre. Tu peux venir vers quelle heure ?

N : Et bien le temps que je me prépare, que je prépare Lola et que l’on arrive, il faut bien compter que l’on ne sera pas là avant 11h30

S : C’est parfait pour moi. Je vous attend. Fait attention à vous car il y a des paparazzis partout j’ai vu des clichés de toi et de la petite en bas de notre immeuble. Prend soin de ne pas trop montrer vos visages hein ?!

N : T’inquiète pas. Je ferai gaffe. Promis

S : Nika ?

N : Ouiiii

S : Merci pour tout. Je suis fille unique mais pour moi et dans mon cœur tu seras toujours comme ma sœur.

N : Tu n’as pas à dire merci c’est à ça que servent les cousines.

S : Ben merci quand même en tout cas. Je vous attends à tout à l’heure

N : A tantôt.

Elles raccrochèrent simultanément. Nika fila se préparer tandis que Sarah remonta en direction de sa chambre afin de rassembler ses quelques affaires et de s’apprêter également.


voilà pour aujourd'hui j'espère que cela vous a plu.. à très bientot ...

____________________________

Merci beaucoup Lilite pour cette superbe bannière



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie
Modératrice Crazy About Went
Modératrice Crazy About Went
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14829
Age : 28

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Mar 17 Aoû - 7:40

coucou miss!!

j'avais ecrit un com quand j'ai lu ta fic et la il n'y est plus....ou alors j'ai tout simplement oublier de le mettre mille excuses.

j'adore ta fic et surtout le Wesah

pauvre Sarah elle se fait empoisonné par sofia du moins on se doute que c'est elle.

elle va voir Went et lui saute dessus mais lui la repousse.....ouf

Sarah peut sortir de l'hopital et elle va aller chez Went hein.....

hate de lire la suite tu cartonnes Very Happy

____________________________





merci ma sister pour ces bans, elles sont magnifique

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SARAHSCOFIELD
Incarcéré à Fox River
Incarcéré à Fox River
avatar

Féminin
Nombre de messages : 74
Age : 30

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Ven 27 Aoû - 18:54

Moi aussi j'adore toujours autant ta fic.

J'espère que tu vas bien, on a pas eu de suite depuis longtemps.

Sarah va vouloir des explications avec Went à cause des photos mais

Sarah elle n'a rien à craindre, Went est fou amoureux.

Une suite please
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kakell.1
Went'Accro
Went'Accro
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1186
Age : 36
Localisation : quelque part dans les bras de went
Humeur : Parce que les rêves sont fait pour être aimés... si tu es né pour me faire rêver alors je suis faite pour t'aimer...

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Sam 28 Aoû - 19:58

Coucou les filles
j'espère que vous allez bien, je dois avouez que ces derniers temps j'ai beaucoup mis de coté le fo' pour qques soucis à la maison mais je passe tt les jours voir les nouvelles meme si je n'y laisse pas de com's je pense qd même à vous. Pour la même raison j'ai aussi mis de coté un peu ma fic car l'inspiration ne me vient plus... Mon angoisse de la page blanche a enfin fait son entrée. j'espère qu'elle reviendra vite et que les ennuis cesseront. Heureusement j'ai encore qques pages à mon actif que je peux vous envoyer et je dois aussi vous avouer ke je pensais ke je n'avais plus de lectrices... me voilà rassurée...
Sur ce, je tiens à vous remercier pour tout vos com's qui me donne du baume au coeur et surtout l'envie de ne pas lacher le morceau vous etes vraiment des filles formidables...
j'espère que cette petite suite vous plaira tjs autant même si je sens que j'ai perdu de la vigueur, je compte bien me rattraper...
je vous souhaite une très bonne lecture... gros Very Happy a bientot
13h30
Une voix se fit entendre : - Coupez ! Elle est bonne on la garde. Pause les gars ! On reprend dans une heure.
Robert Knepper : Il était moins une je n’en pouvais plus de la refaire cette scène.
Went : Tu parles, t’es pas le seul crois moi.
R.K : Hey mon p’tit gars si tu avais la tête un peu plus sur les épaules et pas dans les nuages elle serait bien finie depuis longtemps. Bon sang Went à quoi tu penses ?
W : Rien, rien je sais je suis pas dans mon assiette aujourd’hui. C’est bon après cette petite pause je reprends du poil de la bête et je ferai en sorte que l’on termine un peu plus tôt aujourd’hui.
R.K. Avec tout le retard que l’on a pris ? Tu crois encore au père Noël mon p’tit père.
W : Ouais possible mais honnêtement j’ai vraiment pas envie de rentrer trop tard aujourd’hui.
R.K. Quelqu’un t’attendrait-il à la maison par hasard ?
W : Tu n’en as pas fini avec tes sous-entendus ? Non personne ne m’attend j’ai juste envie de passer la soirée tranquille au calme c’est tout.
R.K. : OK t’énerves pas coco. C’était juste une question. Bon on va se manger un bout ?
W : Pars devant je vous rejoins. J’ai quelques coups de fils important à passer.
R.K. : Tu me sembles quand même bien secret ces derniers temps.
W : Je l’ai toujours été. Mais pour le moment ces foutus paparazzis me colle au train et ça commence à bien faire. Une fois que cette série est terminée on entendra beaucoup moins parlé de moi. J’aspire à avoir un peu de tranquillité et de pouvoir enfin me poser un peu.
R.K. : Voilà ce qui arrive lorsque l’on est la coqueluche de ces Dames.
W : Ouais allez, bon appétit. A tout à l’heure.
Went n’était pas du tout dans son assiette, son esprit était ailleurs. Il pensait à Sarah. Comment allait-elle ? Quand allait-elle pouvoir sortir ? Et Sofia que voulait-elle dire lorsqu’elle le menaça en lui disant « je ne lâcherai rien. Tu me le paieras Miller ! »
Comment Sarah allait réagir si elle tombait sur les différentes photos prises par les paparazzis ? Elle qui était déjà si réticente à avoir la moindre relation avec lui.
Une chose est sûre, il l’avait trouvée et il ne voulait pas la perdre. Sarah était la plus belle chose qui lui soit arrivée depuis des mois. Il ne pouvait pas attendre ce soir d’aller lui rendre visite pour savoir comment elle allait. Il envoya alors un texto à Nika.
A peine dix minutes plus tard celle-ci lui répondit : Tout va bien ne t’inquiète pas. Elle va beaucoup mieux. Elle peut sortir de l’hôpital, je suis en route pour aller la rechercher et je la ramène chez nous. Bosses l’esprit tranquille, à tout à l’heure.
Aussi vite, il lui répondit : Ok, dés que j’en ai fini ici je vous rejoins. A+
A la vue de ce message Went ne savait pas quoi faire. Il hésita entre exprimer sa joie et être énervé de ne pas pouvoir aller la rechercher lui-même. L’envie de s’occuper d’elle devenait une priorité mais son boulot devait passer avant tout. Sarah et Lola ne devaient manquer de rien et ce n’est pas en ne travaillant guère qu’il allait pouvoir subvenir à leurs besoins. C’est l’esprit un peu plus rassuré qu’il alla rejoindre ses collègues à la taverne du coin.
R.K. Aaah enfin Went! C’est arrangé?
W: Pas tout à fait mais c’est en bonne voie en tout cas.
R.K : Tant mieux. Mange un peu. Et après on est repartit pour une après midi de travail intense.

Sarah était prête. Elle attendait de pied ferme devant l’entrée de l’hôpital. Si Nika devait venir avec Lola, au moins la petite n’aurait pas à rentrer dans cet endroit où des tas de microbes circulent à la seconde. Lorsqu’elle vit la voiture de sa cousine entrer sur le parking, elle sourit et s’engouffra sans attendre dans la voiture, plaçant son sac sur ses jambes.
N : Salut ma belle ! Alors comment tu te sens ?
S : beaucoup mieux depuis que je suis hors de cet endroit. Tu sais à quel point je déteste les hôpitaux, et le fait d’avoir été obligée d’y rester un jour et une nuit me donnait la nausée. Excuse moi je ne t’ai même pas dit bonjour.
N : t’inquiète. Mais tu sais c’est une assez grosse voiture, y avait de la place dans le coffre pour y mettre ton sac.
S : J’étais tellement pressée de partir d’ici que cela ne m’est même pas venu à l’esprit.
Sarah se retourna alors vers la banquette arrière.
S : Hey bonjour ma chérie ! Tu vas bien ?
L : ‘Jour maman. Oui ! Et toi, tu t’es bien reposée ?
S : Ooooh oui ! Maintenant je suis très en forme et on va pouvoir faire des tas de choses ensemble. Marraine a été sage ?
L : Non.
S : Non ? Qu’a-t-elle fait pour ne pas être sage ?
L : Mamaine, elle danse toujours avec les musiques qui passent dans la radio quand on est en voiture. Et c’est dangereux.
Nika ne put se retenir de sourire
N : Tu sais bien que moi, quand une musique m’emballe, rien ne peut m’arrêter, il faut que je danse.
Sarah se mit à rire.
S : Ah oui ça je le sais. D’ailleurs c’est pareil pour moi. Mais je pense que pour ce côté-là ma fille tient de son père. Elle est coincée.
Elle se retourna alors vers l’enfant qui écoutait avec grande attention ce qui se disait à l’avant de la voiture.
S : c’est vrai ma chérie tu as raison c’est dangereux mais je suis sûr de marraine à fait très attention. D’autant plus que tu étais avec elle.
L : Oui mais c’est dangereux
S : Oui, ma puce c’est dangereux. Elle ne le fera plus. Sarah se retourna ensuite vers Nika et fit mine de l’enguirlander.
Tu ne recommenceras plus hein ?! C’est dangereux !!!
N : Promis, juré je ferai plus. Ca vous va comme ça ?
S : Moi ça me va et toi Lola ?
L : D’accord.

Du côté de Went le boulot avait reprit. Il était plus serein que Sarah soit sortie de cet hôpital. Et qu’il pouvait la rejoindre dés que son boulot serais terminé et au mieux il le ferait, au plus vite il pourrait rentrer. Mais il fallait aussi compter sur les bonnes volontés de ses collègues.
Mais voyant que la bonne humeur de Went était revenue, son sourire et sa motivation à y aller de l’avant, tous y mette du cœur à l’ouvrage. Et le reste de l’après midi se passa sans encombre. Ils surent même avancer un peu sur le programme prévu et enregistrer de la sorte quelques scènes qui étaient prévues pour le lendemain.
Les trois filles étaient enfin arrivées chez Franck.
Sarah s’occupa de Lola tandis que Nika se préoccupait d’ouvrir la porte les sacs à la main.
N : Sarah ?
S : Mm ?
N : Je laisse ta valise dans le coffre comme je te ramène tout à l’heure pas la peine de la sortir.
S : Ok pas de problème. Ne t’inquiète pas.
L : Maman ?
S : Oui mon cœur ?
L : Je peux aller jouer ? Je voudrais te faire un collier.
S : Oooh bien sur ? Cela me ferait très plaisir de porter une de tes créations ma chérie. Tu m’en fais un beau hein ?!
L : Ils sont toujours beaux mes colliers.
S : Je n’en doute pas ma chérie.
La petite fille tira sur le bras de sa maman afin qu’elle approche son visage du sien. Une fois que le visage de Sarah était à la hauteur de celui de sa fille, la petite lui dit dans l’oreille :
-J’en fait toujours des beaux, mais pour toi maman chérie je te ferai le plus beau. Plus beau que celui que j’ai fait à mamaine.
Sarah entra dans le jeu de la fillette et lui répondit tout bas :
-C’est super ma chérie au moins je pourrai me promener fièrement avec et dire que c’est toi qui me l’a fait.
Elle lui envoya un petit clin d’œil, lui offrit un tendre petit baiser et la laissa à ses créations.
N : En attendant l’artiste si je nous préparais un café ?
S : Avec grand plaisir.
A ce moment, la porte s’ouvrit :
Voix : Quelle belle surprise qui est là ?! Comme je suis heureux de te revoir. Je me suis fait un sang d’encre tu sais. Je suis vraiment désolé de ne pas être venu te voir mais tu sais que pour moi c’est difficile de me déplacer.
S : Bonjour oncle Franck. Merci de ce délicieux accueille, ton sourire est pour moi le meilleur des remèdes tu sais. Et ne t’en fait pas si tu n’e pas venu me voir ce n’est pas bien grave. De toute façon j’étais complètement sonnée et je n’aurais pas pu faire ça.
Sarah ouvrit ses bras et serra tendrement l’homme qu’elle considérait comme son père.
N : Bon alors après ces tendres retrouvailles, on le boit ce café ? Parce que ces bien beau tout ça ces moments de tendresse mais c’est que j’ai une petite soif moi.
Papa installe-toi ! Je vais te servir une tasse.
F : Merci ma chérie.
N : Quant à toi, dit-elle en regardant Sarah, tu vas nous raconter ce que tu as à dire à propos de Went.
Sarah se redressa, ces yeux noisettes étaient devenus noire de colère et de rancune, on ne pouvait lire aucun bon sentiment en ressortir. Comme si soudainement ce qu’elle avait vu plus tôt à l’hôpital se produisait réellement et qu’elle était spectatrice des faits sans pouvoir réagir.
S : Ok mais avant tout il faut que tu me donne les clés de ta voiture je dois prendre quelque chose dans mon sac.
Nika la regarda avec incompréhension. Elle sortit de la cuisine, se dirigea vers son petit sac noir de marque très connue dans l’outre atlantique, enfuit sa main au fond de son sac et en sortit le trousseau concerné.
N : Mais qu’est-ce qu’il peut bien y avoir de si important dans ton sac pour que tu doives absolument aller le chercher ?
S : tu verras ? Et je pense qu’une fois que tu auras vu ce que j’ai à te montrer, je n’aurai plus rien à raconter. Vous comprendrez tout de vous-même.
Nika et Franck la regardèrent sortir de la maison avec des yeux remplis d’étonnement ils ne comprenaient ni l’un, ni l’autre pourquoi soudainement Sarah avec changer d’humeur, de comportement, à la seule entente du prénom de l’homme qu’elle chérissait auparavant elle se raidit sous la colère.
Sarah revint au pas de course après avoir soigneusement refermé le coffre de la voiture à double tour, le magazine qui avait attiré son attention dans les mains. Elle rejoignit Franck et Nika dans las cuisine qui restèrent à l’attendre sans dire un mot tant l’étonnement et la tension se faisaient ressentir dans la pièce.
Sarah déposa le livre sur la table en évidence entre son oncle et sa cousine afin qu’ils puissent tout deux avoir un aperçu de sa lecture. Les gros titres parlaient d’eux même.
S : voilà ce qu’il y a à dire sur Went, voilà ce qu’il y a à dire sur le joli cœur de ces dames.
Pendant que je suis à l’hôpital il vient passer un peu de temps près de moi et ensuite il allume les filles une à une ? Et qui plus est mes propres cousines ? Quand je pense que je commençais à avoir plus qu’un béguin pour lui, que je commençais à me laisser aller à rêver dans ses bras, Et je reçois cela comme un coup de poignard en plein cœur. Mais en plus le pire c’est qu’on y voit Lola là-dessus, alors que je demande sans cesse d’y faire attention de ne pas l’afficher. Ca ne peut plus durer. Je suis désolée oncle Franck. Mais depuis mon arrivée ici je ne vous ai créer que des ennuis et je met ma vie en danger et celle de Lola. Je ne te remercierai jamais assez de tout ce que tu as fait pour moi mais là s’en est trop.

Un fois la colère éclatée, les larmes coulèrent le long de ses joues. Elle ne pouvait plus les retenir. Elle s’était promis de protéger sa fille. Et elle se devait de quitter l’homme qu’elle admirait auparavant, car l’amour grandissant qu’elle avait pour lui la faisait de plus en plus souffrir connaissant son statut.

N : Allons mais tu t’en mets dans un des ces états ma belle, pour une couverture de magazine.
S : Tu ne comprends pas. C’est ce que je voulais éviter justement.
N : Ce que je comprends c’est que tu es tombée raide dingue amoureuse de ce type qu’il y a quelques temps tu admirais derrière ton écran de télévision. Et que tu as du mal à gérer tout ce tapage médiatique. Tu ne vas quand même as nous quitter tous pour ça ? Et Went là dedans tu y à penser ?
S : Mais Went… Went… Went il était très bien avant que je n’arrive et il sera très bien aussi si je m’en vais. Sofia prendra le relais avec grand plaisir au vu de la robe qu’elle portait je n’ose même pas imaginer ce qui a bien pu se passer dans cet appartement.
N : Ouais c’est sûr elle n’y a pas été de main morte. Mais tu l’as connais elle est comme ça on ne la changera pas.
F : Je pense ma chérie qu’avant de prendre des décisions trop hâtives, tu ferais bien d’avoir une discussion avec Went.
S : Non mais vous n’êtes pas croyables tout les deux !!! Vous pensez vraiment que Went du haut de son mètre Quatre vingt cinq, va planter son regard azur dans mes yeux et me jurer par delà les montagnes que rien ne s’est passé. Qu’il n’aime que moi et qu’il veut m’épouser aussi pourquoi pas ???
Nika et Franck se regardèrent en souriant à l’entente de ces phrases.
S : Quoi ? Qu’est-ce que j’ai dit de drôle ? Dites-moi ? Qu’est-ce qui vous fait sourire comme ça ? J’ai dit quelque chose de travers ?
N : Je pense que tu dois en toucher un mot à Went. Lui seul pourra répondre à tes questions et à tes doutes. Mais je pense que tu te tracasses pour peu de choses. Et que…
Nika n’eut pas le temps de finir sa phrase que l’on sonna à la porte.
N : Qui cela peut bien être
S : Tu veux que j’aille ouvrir ?
N : Non laisse, je m’en charge. Bois ton café.
Nika se dirigea vers la porte, elle jeta un rapide coup d’œil à travers la petite fenêtre qui se trouvait à côté de la porte d’entrée et se mit à sourire avant d’ouvrir la porte.
N : Tiens, tiens quand on parle du loup…
Went la regarda tout sourire.
W : Je ne sais pas pourquoi mais j’ai l’impression d’être au centre des conversations dans cette maison.
N : Tu ne crois pas si bien dire.
W : Bonjour Nika
N : Salut toi, tu vas bien ? Entre voyons ne reste pas sur le pas de la porte.
A l’autre bout de la pièce, on pouvait entendre la voix de l’inviter qui venait de pénétrer dans la maison.
Franck : Et bien je crois bien que cette voix ne m’est pas inconnue. Qu’en penses-tu ?
S : Oncle Franck s’il te plait, je ne sais plus où me mettre je suis tellement intimidée. Tu pourrais créer une petite diversion pour me laisser l’occasion d’aller à l’étage ? Je ne me sens pas capable de le voir aujourd’hui.
F : Je peux tenter ma chérie, mais je pense que c’est pas pour nous rendre une petite visite de courtoisie qu’il est venu par ici mais pour te voir.
S : Je sais, mais je ne me sens pas prête, je ne sais plus où j’en suis. Tout a été si vite…Toutes mes émotions sont tellement mélangées. Que…
W : Bonjour Sarah !!!
Il s’approcha d’elle et lui offrit un baiser appuyé sur le front.
S : Bonjour Went. Tu vas bien ?
W : Moi je vais très bien, je vais même beaucoup mieux depuis que je sais que tu es hors de danger et surtout hors de l’hôpital.
Sarah rougit sous le regard pénétrant de ce visiteur qu’elle voulait éviter mais qui par la force des choses avait fait irruption dans sa vie et qui selon sa conviction n’en sortirais pas d’aussitôt.
Nika et Franck restèrent à leurs cotés se sentant intrus dans cette rencontre incongrue, ne sachant quoi dire.
W : Comment te sens tu ?
S : Je me sens beaucoup mieux merci. Et je voulais encore te remercier pour Lola. On m’a raconté que tu avais su gérer la situation avec brio.
W : Avec brio, je n’aurais pas été jusque là mais disons que j’ai fait ce que je pensais être au mieux. Excusez moi je manque à tout mes devoirs. Bonjour Franck.
F : Bonjour Wentworth. Je peux comprendre vu la situation que tu sois pressé de prendre des nouvelles de Sarah. Tu es excusé.
Lui répond-il avec le sourire.
N : Went ? Tu dois être épuisé après un journée de travail et tant de rebondissement. Est-ce que je peux te proposer quelque chose à boire ?
W : Volontiers.
N : Tu préfères quelque chose de rafraîchissant ou un café ? Ou autre chose peut-être ?
W : Quelque chose de frais me suffit amplement. Merci Nika.
N : Mais je t’en prie. Eau, coca, Thé, Jus ?
W : Un verre d’eau. Merci.
Nika se dirigea vers le frigo pris la bouteille d’eau qui se trouvait devant ses yeux, referma le meuble réfrigérant et se dirigea vers le meuble de cuisine afin de servir à Went ce qu’il avait désiré. Une fois le verre tendu en direction de Went, celui-ci le prit en prenant soin de remercier encore son hôte pour l’attention qu’elle venait de lui porter. Il sentit une gêne entre les membres de la famille. Nika sentant aussi le mal aise important s’adressa à son père.
N : Dit moi papa, tu n’avais pas quelques papiers important à régler dans ton bureau ? Si on allait s’occuper de tout ça, maintenant que Sarah est en bonne compagnie ?
F : Oui c’est juste, j’ai ces foutus papiers à remplir et je ne sais en lire que la moitié. Aaaah mes enfants la vieillesse…
Tous se regardèrent et sourirent de bon cœur. Une fois Nika et Franck sortis de la cuisine Went fixa Sarah qui n’osait pas relever le regard.
W : Qu’est-ce qu’il se passe Sarah ?
La jeune femme n’eut le courage de dire quelque mot. Il lui a suffit de lever les yeux et de les diriger sur les magazines qui étaient encore disposés sur la table de la cuisine. Went alors compris de suite ce qu’il en était. Il voulu s’expliquer mais elle ne lui en laissa pas l’occasion. Le ton de la voix de Sarah montait peu à peu, tandis que Went restait d’un calme Olympien.
S : Ecoute je sais ce qu’il en est avec Sofia, on ne va pas tourner autour du pot. Cela s’est toujours produit comme ça entre elle et moi. On a toujours su poser nos regards sur les mêmes hommes. Lorsque j’ai la chance de les rencontrer en premier lieu, tout se passe pour le mieux jusqu’à ce qu’elle fasse son entrée fracassante et démolisse toute relation. Si tant est qu’il y en ait une. Et si c’est elle qui trouve la perle rare du moment, en premier je n’ai plus que mes deux yeux pour pleurer car au bout d’un moment passé avec elle, ils s’en vont et se disent que de toute façon étant donné que l’on est cousine et que l’on a quasiment été élevée ensemble. On est pareil. Et au vu de ces couvertures j’ai bien compris je ne suis pas stupide. J’aurais juste voulu que tu me le dises et que je ne l’apprenne pas comme ça.
W : Je ne peux rien dire pour justifier ma défense ?


Voilà c tout pr aujourd'hui j'espère que cela vous a plus...

____________________________

Merci beaucoup Lilite pour cette superbe bannière



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VéroMiller
Modératrice Disjonctée
Modératrice Disjonctée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 16560
Age : 49

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Dim 29 Aoû - 20:10

Salut Karell désolé du retard mais je suis rentrer que hier de vacances et je viens seulement de lire ta suite . J'espère que tout va vite rentrer dans l'ordre et je te souhaite beaucoup de courage pour y arriver. Quand à ta fic tu n'a aucun souci à te faire elle est géniale et je sais que tu arriveras à continuer à l'écrire. J' y veillerais
Quand à tes lectrices tu n'a aucun souci à te faire ont sera toujours là ... ...

Ont dirait que notre Went à du mal a se concentrer pour les scènes qu'il doit tourner avec ses collègues. La seule chose à l'aquelle il pense s'est à Sarah ... Il en est vraiment tombé amoureux et à peur de la perdre avec toute les photos qui ont été prise ses derniers temps de lui et de certaines personnes qui pourraient nuires à la relation qu'il entretient avec Sarah.
Il a également peur de la réaction de Sofia vis à vis de Sarah puisque maintenant il sait que s'est elle qui a voulu la tuer juste parce qu'elle été avec lui....enfin tout ça lui fait peur....
Heureusement que Nika est là pour le rassurer un peu et maintenant il sait qu'elle est sorti de l'hôpital et quelle sera chez son oncle. Il ira la rejoindre dès que le tournage sera terminer.
Sarah est contente de retrouver sa fille et surtout de quitter l'hôpital et se retrouve chez nikka que son oncle est content de retrouver. Mais se que tout le monde ignore s'est qu'elle à vue les photos et qu'elle est furax contre Went ...Elle à peur qu'il la manipule et sa lui fait mal.... Et quand la sonnerie de la porte retentit et quelle voit Went arriver elle essaye de s'excquiser mais trop tard Went est là sur le seuil de la porte.....
Citation :
Qu’est-ce qu’il se passe Sarah ?

Went voit bien que Sarah à quelque chose et quand il se rend compte quelle à vu les magazines il comprend de suite où elle veut en venir...
Citation :
Je ne peux rien dire pour justifier ma défense ?

J'espère quelle lui laissera le temps de s'expliquer car sur se coup là il n'y est pour rien s'est sa p*tain de Cousine Sofia qui a tout maniquancer

Hâte de lire la suite ma belle


____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VéroMiller
Modératrice Disjonctée
Modératrice Disjonctée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 16560
Age : 49

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Jeu 16 Sep - 9:02

A quand une suite par ici .......

____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kakell.1
Went'Accro
Went'Accro
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1186
Age : 36
Localisation : quelque part dans les bras de went
Humeur : Parce que les rêves sont fait pour être aimés... si tu es né pour me faire rêver alors je suis faite pour t'aimer...

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Jeu 16 Sep - 21:25

Elle est dans la boite m@ tite véro mais comme je ne suis pas très contente du résultat je dois la retravaillé je m'y atèle très bientot et je vous envoie ça incessament sous peu promis je v essayé de ne pas trop trainer...
gros Very Happy et merci pr votre patience
Very Happy Very Happy

____________________________

Merci beaucoup Lilite pour cette superbe bannière



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SARAHSCOFIELD
Incarcéré à Fox River
Incarcéré à Fox River
avatar

Féminin
Nombre de messages : 74
Age : 30

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Ven 17 Sep - 5:03

Oh oui, une suite s'il te plaît.

Je suis sûr qu'elle est super cette suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kakell.1
Went'Accro
Went'Accro
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1186
Age : 36
Localisation : quelque part dans les bras de went
Humeur : Parce que les rêves sont fait pour être aimés... si tu es né pour me faire rêver alors je suis faite pour t'aimer...

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Dim 19 Sep - 20:04

Coucou les filles ,
j'espère que vous allez bien, je vous remercie pour vos coms et votre attente je sais qu'elle a été longue et vraiment vous avez une patience d'ange je fait pour que cela avance au mieux mais il faut dire que j'ai beaucoup à faire en ce moment alors excusez moi du retard mais je vais m'y remettre hardemment et me ferai pardonner en vous envoyant bientot un suite un peu plus longue...
d'ici là voilà celle que vous attendiez, je vous fait plein de Very Happy Very Happy et vous souhaite une très bonne lecture



S : Ecoute je sais ce qu’il en est avec Sofia, on ne va pas tourner autour du pot. Cela s’est toujours produit comme ça entre elle et moi. On a toujours su poser nos regards sur les mêmes hommes. Lorsque j’ai la chance de les rencontrer en premier lieu, tout se passe pour le mieux jusqu’à ce qu’elle fasse son entrée fracassante et démolisse toute relation. Si tant est qu’il y en ait une. Et si c’est elle qui trouve la perle rare du moment, en premier je n’ai plus que mes deux yeux pour pleurer car au bout d’un moment passé avec elle, ils s’en vont et se disent que de toute façon étant donné que l’on est cousine et que l’on a quasiment été élevée ensemble. On est pareil. Et au vu de ces couvertures j’ai bien compris je ne suis pas stupide. J’aurais juste voulu que tu me le dises et que je ne l’apprenne pas comme ça.

W : Je ne peux rien dire pour justifier ma défense ?
-------------------------------------------------------------------
S : Tu peux toujours essayer mais j’en ai bavé y a pas si longtemps rappelle toi. Alors je risque d’être très dure à convaincre.

W : Est-ce que je peux te demander ce que tu vois de compromettant sur ces photos ?

S : Et bien là, il y a toi et Sofia entrant dans ta voiture. Et là aussi.

W : Exact sur celle-ci nous venions te voir. Et sur la deuxième ici, nous sortons de l’hôpital. Je dois t’avouer que je n’ai pas vraiment apprécié non plus le fait qu’elle se montre ainsi tout sourire devant les paparazzis je suis quelqu’un qui aime la discrétion et avec Sofia le courant n’est pas passé comme elle l’aurait voulu.

S : c’est toi qui me dis ça. Qui pourra me confirmer tes dires ? Et là ? Tu trouves normal que sur la même journée je retrouve TROIS photos différentes de toi prise le même jour avec mes 2 cousines et ma fille se retrouve en première page en plus. BRAVO. Moi qui voulais éviter tout se tapage médiatique, c’est vraiment réussi. Mais rassure toi ce n’est pas à toi que j’en veux mais à moi.

W : Sarah pourquoi dis-tu une chose pareil ?

S : Parce que je suis tombée sous ton charme, parce que je m’étais promise de ne pas me faire prendre, parce que je m’étais jurée de protéger Lola coute que coute de tout ça et résultat ? Je n’ai su tenir aucune de mes promesses.

Les larmes se mirent à couler le long de ses joues. Elle ne savait plus où elle en était. Elle se trouvait complètement perdue. Et ne savait plus quoi faire ses sentiments pour Went était si profond. Elle ne voulait plus souffrir à nouveau et en faire payer le prix fort à Lola. Went alors se rapprocha d’elle et ouvrit ses bras afin de l’y accueillir. Il la serra si fort contre elle qu’elle ne pu que se laisser aller. Elle n’avait pas la force ni même l’envie de résister. Elle se sentait tellement bien dans ces bras si forts et si réconfortants. Ses sanglots était saccadés et étouffés sur le torse de Went qui pour la calmer caressa tendrement ses cheveux et l’embrassa de temps à autre le sommet la tête.

W : Regarde-moi Sarah. Regarde-moi! Lui dit-il tendrement et tout bas, il lui souleva le menton afin que ces yeux soient encrés dans son regard. Il n’y a strictement rien entre moi et Sofia et jamais je ne le voudrais. Tu es bien trop importante à mes yeux pour moi tout perdre en un clin d’œil. Pour une jeune femme qui n’a d’yeux que pour moi uniquement parce que je me prénomme Wentworth Miller et que je suis une célébrité. J’ai vu tout de suite à qui j’avais eu affaire avec elle. Et vous n’êtes en aucun cas comparable. Croit moi !

Sarah s’essuya les yeux et reprit doucement ses esprits.

S : Et avec Lola comment on va faire maintenant ?

W : Comment ça avec Lola ? Toi tu sais que c’est elle. Qui d’autres le sais à part ta famille ?

On ne voit même pas son visage, on voit à peine le bout de sa jambe. Tu sais dire que c’est elle parce que tu es sa maman, et que tu sais que c’est Nika qui s’en occupait à ce moment, sinon… Qui d’autre pourrait le deviner ?

S : Je sais pas, je…

Nika déboula comme un cheveu dans la soupe dans la cuisine.

N : Sarah ? On aurait bien besoin de tes lumières pour un papier assez important est-ce que…
Ca va vous 2 ? Y a quelque chose que je puisse faire ? Sarah tu sais bien que tu peux compter sur moi.

S : Ca va Nika. Merci. J’ai suivi tes conseils et puis tu me connais je ne sais pas contrôler mes émotions. Et …

N : Et, je sais les larmes sortent facilement même trop parfois. Mais vous pouvez compter sur moi tout les deux. Je vous soutiens. Et papa aussi. Ca se voit comme le nez au milieu de la figure que Went tient à toi et à Lola aussi. D’ailleurs je n’ai jamais vu Lola aussi heureuse que lorsque qu’elle le voit. Je ne dis pas ça parce que tu es là Went mais c’est la vérité. Il y a quelque chose entre toi et cette petite. Tout le monde ne comprend pas mais il y a entre vous un lien indéfinissable. Toi aussi tu dois l’avoir remarqué. D’ailleurs souviens-toi. Lorsqu’elle t’a aperçu la première fois elle a cru que tu étais son papa.

W : Il est vrai que ce moment m’a énormément surpris. Cette petite est tellement souriante, gaie, intelligente et facile à vivre… Où est-elle d’ailleurs ?

N : Elle est dans la salle de jeux, papa l’a rejoint pour surveillé à ce qu’elle ne retourne pas tout. Parce que c’est bibi qui passe derrière pour tout ramasser si on ne gère pas un peu.
Tout trois sourirent à la suite de cette remarque.

W : Je vais les rejoindre. Je prends la relève et comme ça vous pourrez reprendre le cours de la paperasserie avec Franck. Quand vous en aurez fini je rentrerai, car demain j’ai encore une dure journée de labeur qui m’attend.

S : Tu es sûr que cela ne te dérange pas ? Sinon on peut s’arranger autrement tu sais ?

W : Oui t’inquiète. J’adore m’occuper de cette petite. Allez-y !

Sarah se dirigea vers Went et le donna un tendre baiser sur la joue.

S : Tu es un amour. Je me demande comment on a fait jusqu’ici pour vivre sans toi. Allons-y nous ferons au plus vite pour te libérer afin que tu puisses rentrer.

Went la regarda sortir de la cuisine avec un sourire au coin de lèvres, il lui attrapa la main avec délicatesse et lui glissa tendrement dans l’oreille.
W : Ne te pose pas trop de questions quoiqu’il en soit tu ne vivras plus sans moi.

A ses mots Sarah devint aussi rouge que le carrelage mural de la cuisine que oncle Franck avait fait placé quelques années auparavant. Elle baissa les yeux, et ensuite lui adressa un dernier regard avant de lui dire :
S : J’y vais.

Went ne su résister une minute de plus à se regard tendre couleur marron. De ces Deux mains il lui attrapa son visage et l’embrassa tendrement avant de la laisser quitter enfin la pièce dans laquelle ils se trouvaient tout les deux. Nika ayant déjà pris un peu d’avance et étant déjà dans le bureau de Franck.
Une fois ce baiser tendre digne d’un baiser de cinéma, Sarah eut du ma là se reprendre. Elle soupira d’aise et lui avoua à voix basse, les mains posées sur sa taille.

S : j’aurais volontiers continué ce baiser qui était sur le point de me faire chavirer. Mais si tu veux rentrer au plus tôt il va falloir que tu me laisser partir.
W : je te laisse, y aller. Ce n’est que partie remise. A la condition que tu rentres avec moi. Sans ça tu ne quitteras pas cette pièce.

A ces mots, Sarah ne pu que sourire.

S : Je pense que je n’ai pas d’autres choix que d’accepter cette proposition. Mais sache que c’est uniquement parce que je me sens forcée car ma cousine m’attend dans la pièce à coté. Et obligée de le faire afin que ton travail ne s’en ressente pas.

Went se mit à son tour à lui rendre son plus beau sourire ces yeux brillait d’amour pour la femme qu’il avait devant lui.

W : En effet tu es obligée. Tu ne me laisse pas le choix. Si je ne t'oblige pas tu me laisserais dormir une nuit de plus seul dans cet appartement vide. Et j’ai besoin de te sentir contre moi.

S : Dites moi Monsieur Miller, ne vous a-t-on pas dit qu’il me fallait le plus grand repos et pas d’émotions fortes?

W : Oh ! Il me semble avoir oublié ce détail en effet.

S : Eh bien, Je devrai apprendre à gérer mes émotions. Maintenant allons-y tout le monde va commencer à se poser de sérieuses questions.

W : Tu as raison. Allons- y !

A ce moment une voix ce fit entendre du bureau de Franck.
N : Alors les tourtereaux c’est pour aujourd’hui ou pour demain ?

A ce mot Went se sentit légèrement gêné. C’est Sarah qui répondit afin de le mettre un peu moins mal à l’aise.

S : Oui, oui on arrive on règle quelques petits détails. C’est toi-même qui m’a dit que l’on devait avoir une discussion. Et maintenant que nous l’avons ce n’est pas assez rapide à ton goût. Tu sais ce que tu veux Nik ?

W : Je vous laisse discuter les filles moi je monte.

S : Oui vas-y à tout à l’heure on fait au plus vite.

Pendant que Sarah se dirigeait vers le bureau Nika continuait de la discussion.

N : Oui je sais ce que je veux ! Régler ces foutus papiers pour que tu puisses rentrer avec ton cher et tendre. Mmm j’ai vu ce baiser. Alors c’est comme ça que tu résous les problèmes et que tu obtiens les réponses à toutes tes questions et tes angoisses?

S : Je sais ce n’est pas comme ça que les problèmes vont se régler et que j’aurai les réponses à mes questions mais c’est plus fort que moi, dés qu’il apparaît devant mes yeux je n’ai qu’une envie c’est qu’il m’embrasse et que ce baiser ne se termine jamais. Il est tellement tendre, son regard tellement intense, tellement…

N : Bon ça va tu vas pas non plus m’énumérer toutes ces qualités dans les moindres détails hein j’ai pas besoin de savoir tout ça. A moins que tu ne veuilles que je lui saute dessus moi aussi étant donné que tu auras si bien vendu tout ce qu’il a de meilleur en lui.

S : Euh non ca va !!! Je pense que j’ai bien assez à faire avec mon autre charmante cousine. Allons régler ses papiers que je puisse rentrer me reposer un peu.

N : te reposer ? lui demande-t-elle d’un air taquin.

S : Oui me reposer je suis complètement H.S. Avec les calmants que le docteur Sloane m’a prescrit.

N : tiens le voilà. Ce fichu papier je n’y comprends rien à rien.
[/color]

Voilà j'espère que cela vous a plu, la suite très bientot
Very Happy Very Happy
Karell

____________________________

Merci beaucoup Lilite pour cette superbe bannière



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie
Modératrice Crazy About Went
Modératrice Crazy About Went
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14829
Age : 28

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Jeu 23 Sep - 13:26

coucou Miss

merci pour la suite!!!

Went arrive a s'expliquer avec Sarah et il trouve les bons mots et elle ne peut y résister (qui le pourrai d'ailleurs )

Nika est contente de voir que tout va bien entre eux, il va aller s'occuper de la petite pendant que Sarah va régler quelques papiers!!

quel baiser waouw

hate de lire la suite tu cartonnes!!!

Very Happy

____________________________





merci ma sister pour ces bans, elles sont magnifique

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SARAHSCOFIELD
Incarcéré à Fox River
Incarcéré à Fox River
avatar

Féminin
Nombre de messages : 74
Age : 30

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Ven 1 Oct - 18:16

Merci pour cette super suite.

Sarah est jalouse. Elle croit qu'il y a quelque chose entre Went et sa cousine.

Mais Went la rassure, Sarah est trop importante pour lui.

Pendant que Sarah va faire ses papiers, Went va s'occuper de la petite.

J'aime lévolution de la relation entre Went et la fille de sarah.

Continue. Toujours aussi bien.

Vite une suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VéroMiller
Modératrice Disjonctée
Modératrice Disjonctée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 16560
Age : 49

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Mar 5 Oct - 21:39

Coucou Karell j'arrive comme tu peux le voir...

Bon je suis contente que Went est put expliquer à Sarah la facheuse situation dont il s'était fourré à cause de Sofia la cousine dijonctée et taré (et oui il en faut aussi ici des tarés ) de Sarah.

Il l'est trop amoureuse d'elle pour aller voir ailleurs ; surtout qu'il s'est que s'est Sofia qui à essayé de l'empoisonné. Enfin j'espère qu'elle se retrouvera derrière les barreaux parce que j'aime pas cette nana moi mais alors pas du tout...

Nikky arrive au moment où tout les deux se font un gros calin d'amour et interromp cette étreinte ..... elle a besoin de Sarah pour un papier. Michaël décide d'aller garder Lola dans la chambre mais ne résiste pas à l'embrasser passionnement avant de quitter la pièce.

Ils vont rentrer à la maison tout les trois et j'espère que pour le moment tu éviteras de leur fourrer la Sofia dans les pattes

Hâte de lire la suite ma belle parce que même si je suis en retard toi tu l'est encore plus


____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kakell.1
Went'Accro
Went'Accro
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1186
Age : 36
Localisation : quelque part dans les bras de went
Humeur : Parce que les rêves sont fait pour être aimés... si tu es né pour me faire rêver alors je suis faite pour t'aimer...

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Mer 6 Oct - 13:00

Coucou les filles
Je vous remercie pour nos com's qui me font toujours grand plaisir, je peux déjà vous dire que pour la suite quelques petites surprises vous attendent...

Oui je sais m@ j'ai pas mal de retard mais je me rattrape petit à petit
Le manque de temps m'empêche d'écrire à ma guise et d'avancer un peu plus dans l'histoire en vitesse rapide mais j'ai encore quelques lignes en boîte à vous faire découvrir ...

Voilà une petite suite pour vous faire patienter j'essaierai de vous en envoyer une autre ce Week end...
En attendant je vous souhaite une bonne lecture
Very Happy Very Happy


N : tiens le voilà. Ce fichu papier je n’y comprends rien à rien.

------------------------------------------------------



A l’étage, Went était en compagnie de Lola, tout deux avait une discussion très sérieuse sur la vie des poupées et des ours en peluche.

W : Comment elle s’appelle celle-ci ?

L : Amy !

W : Quel beau prénom. C’est ta copine ?

L : Mais non c’est ma petite sœur, c’est moi qui m’en occupe !

W : Ah bon c’est ta petite sœur ?! Et elle est sage au moins ta petite sœur ?

L : Ben oui mais c’est pas pour du vrai hein ?! Mais j’aimerais bien en avoir une.

W : Ah oui ? ca te ferait plaisir d’avoir une petite sœur ? Tu sais qu’il va falloir lui prêter tout tes jouets ? Tu ne va être triste de ne plus avoir tes jouets pour toi seule ?

L : Oh non. Je lui prêterais tout ce qu’elle veut mais au moins j’aurais toujours quelqu’un avec qui jouer parce que maman elle est toujours occupée, elle court toujours partout, et je suis toujours avec ma mamaine…

W : Et elle n’est pas gentille ta marraine.

L : Mais SI !!! Mais des fois je voudrais être un peu plus avec ma maman… tiens tu veux bien lui donner son biberon ?!

Went n’eut pas d’autres choix que d’accepter la poupée que Lola lui tendait ne sachant pas trop comment la tenir. Il l’a prit assez maladroitement. Lola rectifia en lui montrant comment faire.

L : Regarde ! Tu dois mettre ton bras en dessous de sa tête et maintenir ses fesses avec ta main comme ça !!!

W : Ca va mieux comme ca ?

L : oui ca va.

Went continua à faire mine de rien mais il avait bien compris le message de la petite fille. La présence de sa maman lui manquait énormément. Et il était près à régler ce petit problème au plus vite, afin de la combler de bonheur.

Ils continuèrent à passer le temps comme cela en attendant que Sarah et Nika en aient fini avec la paperasserie. Après quelques minutes Went tendit la poupée à Lola.

W : Je te la laisse un petit moment avec tonton Franck je vais faire un petit tour par la salle de bain et je reviens ok ?

L : d’accord mais ne traine pas hein ?! Parce que après il va falloir lui donner son bain.

W : je fais au plus vite.

Went se leva d’une traite, il ne pouvait plus tenir. Il se dirigea vers les toilettes qui se trouvaient dans la salle de bain. Une fois terminé il se dirigea vers le lavabo afin de s’y laver les mains. Il jeta un œil dans le miroir, dans le reflet à l’arrière de celui-ci il aperçu sur l’étagère la boite à pharmacie. Il savait que cela n’était pas correct mail il voulait en avoir le cœur net. Savoir si ses soupçons étaient fondés.

Quelle ne fût pas sa surprise quand il ouvrit la boite contenant tout les produits pouvant aidés à guérir. Ses yeux s’arrêtèrent sur une boîte semblable à celle qu’il avait vue chez Sarah. Sur l’étiquette de cette boîte on pouvait y lire aisément le nom de la personne à qui elle appartenait. « Mademoiselle Callies Nika ».

Il prit la boîte avec lui. Il l’a glissa discrètement dans sa poche, se dirigea vers la chambre où Lola et Franck restaient. Et s’adressa à Lola.

W : Tu es prête à rentrer à la maison ma chérie ? Ca te dit de revenir avec moi et maman aujourd’hui ?

L : Ooohhh Oui oui oui

Il la prit dans ses bras et descendit à toute vitesse les escaliers.

Franck qui avait du mal à suivre les événements se leva de son fauteuil tant bien que mal.

F : Mais enfin Went pouvez vous m’expliquer ce qu’il se passe ?

Sans prendre la peine de répondre Went se tourna vers le bureau de Franck et appela Sarah.

Au son de sa voix, Sarah sentit que quelque chose de grave venait de se produire.

W : Sarah ?

S : Mais enfin que se passe-t-il ? Elle est tombée ? Qu’est-ce qu’elle a ?

W : elle n’a rien rassure toi. Mais il faut que l’on s’en aille.

N : Mais enfin pourquoi si vite ?

S : Et puis je n’en ai pas fini avec les papiers de Franck je ne peux pas partir comme ça. Explique-moi au moins.

N : Oui explique nous parce que là ça en devient angoissant.

Went avait le regard noir. Ses yeux fixa celle à qui il avait donné toute sa confiance sans jamais pensé un seul instant qu’elle aurait peu nuire à l’amour qu’il éprouvait pour Sarah.

W : Tu veux vraiment que je m’explique Nika ? Là ? Comme ça devant tout le monde ???

N : Mais bien sûr, enfin !!! C’est quoi ces questions ? J’ai fait quelque chose de travers ?

W : Je ne sais pas. C’est peut être à toi de nous le dire.

S : Mais enfin Went vas-tu nous dire où tu veux en venir. Je ne comprends plus rien.

Went qui tenait toujours Lola dans ces bras glissa la main dans sa poche et en sortit la boite de médicaments au nom de Nika, et les donna à l’intéressée.

W : Tu peux nous dire d’où viennent ces gellules ?

N : Ben je n’en ai aucune idée. Je ne sais même pas ce que c’est.

W : Ils sont bien à ton nom ?

N : Mais oui, mais puisque je te dis que je ne vois pas du tout ce que c’est.

F : Wentworth expliquez- vous bon sang. Quelle est le fond de votre pensée ?

W : Cette boîte était chez Sarah.

S : Comment peux-tu savoir qu’elle était chez moi ? Il parait qu’il y a des scellés sur la porte et que personne n’y a accès.

Went encra son regard dans celui de Sarah se rapprocha d’elle et lui caressa le visage, la petite Lola toujours dans ses bras, il ne pouvait se résigner à la mettre à terre.

Il voulait partir avec elles deux au plus vite il présageait l’arrivée d’une catastrophe.

W : Je ne pouvais pas rester planté chez moi sans rien faire. Pendant la nuit alors qu’un silence d’or régnait dans l’immeuble, j’ai forcé les scellés pour en avoir le cœur net. Je ne voulais pas rester sans savoir. Je ne comprenais pas. Et tu sais combien les enquêtes peuvent être longues à être clôturée.

N : Mais tout le monde possède ce genre de médicaments dans sa boîte à pharmacie.

W : Oui peut être mais tout le monde ne porte pas cette trace rouge sur l’étiquette.

S : En effet, cette ligne c’est moi qui l’ai faite sur la boite afin que je ne me trompe pas avec d’autres. Ils se ressemblent tous et je ne sais jamais quoi. Qu’est-ce que ca veut dire ? Pourquoi une étiquette à ton nom y est apposée ?

N : Je ne sais quoi te répondre, je ne comprends rien à rien. Je sais que ces indices tentent à prouver que je pourrais être coupable de quelque chose. Mais Sarah tu me connais mieux que ça. Tu sais que je n’ai rien avoir dans cette histoire et que je suis incapable de te faire le moindre mal.

W : Quand je pense que tu as dénigré ta sœur l’autre soir alors qu’en fait…

N : Alors qu’en fait quoi ? Vas-y termine ta phrase ? Je n’ai strictement rien à voir dans cette histoire. Je vous ai toujours soutenu et aidé toi et Sarah. J’ai toujours fait en sorte que vous puissiez vivre votre amour même si vous le cachiez tant bien que mal. Quel aurait été mon intérêt ? Vos arguments ne tiennent pas.

S : C’est vrai Went je ne peux pas croire qu’elle ait pu faire quoique ce soit contre moi ou contre nous. Elle a toujours été là pour toi comme pour moi.

W : C’est peut-être ça justement. Tu ne penses pas que le fait qu’elle soit aussi présente et prévenante pourrait enlever tout les soupçons qui pourraient se poser sur elle.

N : C’est n’importe quoi !!! Tu ne me connais même pas.

W : tu as raison je ne te connais pas. Voilà pourquoi je suis si méfiant. Ce qui m’importe c’est la sécurité et le bonheur de Sarah et de Lola.

Soudain la sonnette retentit.

F : Laissez je vais ouvrir.

On pouvait entendre les mouches voler tandis que Franck se dirigea vers la porte afin d’y laisser pénétrer deux nouveau invités.

Voix : Bonjour Monsieur Callies ?

F : Oui ?!

Voix : Inspecteur Rush et voici Inspecteur Valens, nous venons vous posez quelques questions.

F : Entrez je vous en prie.

Inspecteur V : Bonjour, nous arrivons en pleine réunion de famille à ce que je vois.

W : Inspecteur Valens ! Bonsoir. Je ne vous fais pas les présentations ?





Voilà j'espère que cela vous a plu... à très bientot


____________________________

Merci beaucoup Lilite pour cette superbe bannière



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VéroMiller
Modératrice Disjonctée
Modératrice Disjonctée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 16560
Age : 49

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Mer 6 Oct - 13:57

Et tu rappliques ici .... tu fais dans le sadisme toi aussi .grrrrrrrrrrrr fait gaffe ok !!!!

Went a une grande discution avec notre Lola sur les poupées à se que je vois mais tout ça masque le fait que Lola veut une petite soeur pour jouer avec parce que sa maman n'est pas souvent là..... je crois que Went à compris le message
Il s'absente quelque instant pour allez au pipi room (personne ne l'avais pas fait ça)(j'adore soit disant en passant) quand il est attiré derrière lui par la boite à pharmacie ..... et la affraid Non Non Karell tu doit te tromper j'espère que s'est pas Nikky qui a maniquancé tout ça ... j'arrive pas à le croire. Elle a toujours été prévoyante à l'écart de Sarah alors que Sofia la déteste que j'en reste baba......
Went est vraiment remonté contre Nikky même si cette dernière essaye de se défendre mais il veut avant tout protèger Sarah et Lola....

Au moment du départ plus que précipité de Went les flics sont là ..... S'est quoi encore cette magouille

Tu rappliques tes fesses et vite car la tu ressemble à certaines personnes pour qui le sadisme n'a aucun secret ....

j'adore

____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kakell.1
Went'Accro
Went'Accro
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1186
Age : 36
Localisation : quelque part dans les bras de went
Humeur : Parce que les rêves sont fait pour être aimés... si tu es né pour me faire rêver alors je suis faite pour t'aimer...

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Mer 6 Oct - 14:07

Je l'ai toujours dis m@ , j'ai d'excellents professeurs

____________________________

Merci beaucoup Lilite pour cette superbe bannière



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VéroMiller
Modératrice Disjonctée
Modératrice Disjonctée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 16560
Age : 49

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Mer 6 Oct - 14:51

Citation :
j'ai d'excellents professeurs
Wouais ben prend pas leur chemin parce que je te scalpe avant ok !!!!!!!!!!!

____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kakell.1
Went'Accro
Went'Accro
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1186
Age : 36
Localisation : quelque part dans les bras de went
Humeur : Parce que les rêves sont fait pour être aimés... si tu es né pour me faire rêver alors je suis faite pour t'aimer...

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Sam 9 Oct - 21:47

Coucou les filles ,

Voilà comme promis je vous envoie une petite suite, qui j'espère vous plaiera toujours autant...

Merci pour tes com's m@ vero, oui oui je deviens sadique et je dois dire que j'adore ça, j'espère continuer sur cette lancée et d'ailleurs j'en remercie mes mentors

Gros Very Happy

Bonne lecture



Inspecteur V : Bonjour, nous arrivons en pleine réunion de famille à ce que je vois.

W : Inspecteur Valens ! Bonsoir. Je ne vous fais pas les présentations ?

----------------------------------------------------

Ins. V. : En effet c’est inutile Monsieur Miller nous connaissons tout le monde.

Bonjour mademoiselle Callies. Lui fit-il en s’adressant à Sarah et en lui tendant la main.

S : Bonjour inspecteur.

Ins. V. : Je suis heureux de vous voir en si bonne forme. C’est une bonne chose de vous voir revenir de si loin.

S : Je vous remercie. Que pouvons-nous faire pour vous inspecteur ?

Ins. R. : Et bien en fait notre venue n’est pas anodine. Nous venions voir Mademoiselle.

Rush désigna du regard Nika qui était restée debout et silencieuse assez stressée par la venue des forces de police.

N : Moi ??? Mais, mais… Pourquoi ?

Ins. R. Juste une petite vérification.

W : Quel genre de vérification ?

Ins.R. : Monsieur Miller, je vous en prie, je vous demande de nous laisser faire notre travail comme nous l’entendons et comme nous devons le faire. Vous ne devez pas vous interposer dans notre travail.

W : On a quand même le droit de savoir ce que vous rechercher ?

Ins. V : Pourquoi Monsieur Miller ? Vous seriez sans doute capable de nous le donner sur le champ.

Sarah s’interposa entre Went et les inspecteurs. Elle soutenait le regard de Went tournant ainsi le dos aux inspecteurs afin que du regard, elle le dissuade de parler de ce qu’il avait trouvé dans la salle de bain. Elle ne pouvait pas croire que Nika était coupable de quoi que ce soit vis-à-vis d’elle. Elle voulait en avoir le cœur net. Elle ne voulait en aucun cas voir sa cousine derrière les barreaux d’une prison, elle qui avait tant fait pour elle se n’était pas possible.

Went baissa alors les yeux et à voix basse répondit :

W : bien sûr que non. Je n’ai rien. Faites donc votre travail.

Inspecteur rush qui était une femme de poigne et de caractère savait aussi être très à l’écoute et comprenait le malaise et la volonté de Went de sortir la femme qu’il aimait de cette torpeur. Ins. R. : Ecoutez Monsieur Miller, nous sommes bien conscients, que toute cette histoire vous touche de très près. Mais si vous voulez avancer au plus vite dans cette affaire et tourner la page, il serait raisonnable de ne pas se mettre en travers de notre chemin et de tenter de faire le boulot à notre place. Imaginez que je me mette en plein milieu d’une scène que vous tournez dans votre série ou autre film sur lequel vous travaillez et que je vous dicte comment vous devriez faire votre job, cela vous plairait-il ?

Went baissa les yeux tel un gamin pris sur le fait, en train de faire une bêtise.

W : Non évidemment cela ne me plairait certainement pas.

Ins. V.: Et bien alors laissez nous faire, nous réglons cela aussi vite que nous le pouvons.

S : Est-ce que vous auriez déjà une piste inspecteur ?

Ins. R. : Pour le moment nous recueillons tous les témoignages de toutes les personnes qui sont personnellement proches ou non de vous. Nous avons déjà relevé quelques indices mais nous ne pouvons en dire plus. Voilà pourquoi, nous aimerions parlé en privé à mademoiselle.

Rush se tourna alors en direction de Nika.

Ins. R.: Pouvons-nous discuter dans un endroit calme ?

N : Certainement inspecteur. Mais je n’ai absolument rien à cacher à ma famille alors si vous ne voyez pas d’inconvénients je préfère répondre à vos questions devant eux. A moins que cela ne soit un interrogatoire ?

Ins. R : Non ce n’est pas un interrogatoire.

Franck était lui aussi très stressé par la présence des inspecteurs. Non pas qu’il avait quelque chose à se reprocher mais simplement que toute les personnes qui avait droit de liberté ou non lui donnait la crainte terrible que l’on pouvait lui enlever la vie et la liberté pour laquelle il s’était battu toute sa vie pour lui et pour ses filles, ainsi que pour Sarah.

F : Voyons inspecteurs ne restez pas debout. Installez-vous ! Pourrions-nous vous servir quelque chose à boire.

Ins. V : Pas pour moi je vous remercie.

Ins. R. : Pour moi non plus nous n’allons pas nous éterniser.



Franck se tourna ensuite vers Sarah.

F : Ma chérie, tu veux bien allez chercher quelques verres pour nous tous et aussi la cruche d’eau au cas où quelqu’un changerais d’avis.

S : Oui j’y vais oncle Franck.

Went s’adressa aux inspecteurs.

W : Est-ce que c’est nécessaire que la petite entende tout ça et vois tout ce cinéma, dans cette maison.

Ins. R.: Non évidemment, Monsieur Miller. Vous pouvez sans nul doute vous occupez d’elle.

Sarah qui revenait avec un plateau chargé de ce que Franck lui avait demandé, déposa celui-ci sur la table basse et s’adressa à l’intention de Went pendant qu’elle tendit les bras vers Lola.

S : Tu peux me la donner Went, si tu veux rester ; je vais m’en occuper moi-même. Elle se tourna ensuite vers Lola.

- Tu viens mon trésor on va dans ta salle de jeu.

Ensuite Sarah se tourna en direction des inspecteurs.

- Je suis heureuse de vous avoir revu. J’espère avoir des nouvelles de vos services très prochainement. Et j’espère aussi que ma cousine pourra vous guider et répondre à vos questions. Après cela, elle se tourna en direction de sa cousine et lui tendit la main afin que celle-ci lui tende la boîte de gélules en toute discrétion qu’elle inséra dans la poche de son pantalon à l’abri des regards.

Et finalement elle se retourna une dernière fois en direction de Went :

- Je t’en prie ne fait et ne dit rien qui pourrait être regrettable. Elle lui glissa la main dans son cou approcha son visage du sien et lui tendit un tendre baiser avant de s’enfuir avec sa petite fille dans les bras direction la salle de jeux…

Les deux inspecteurs n’avaient perdus aucune seconde de cette conversation et de cet échange de regard. Par ailleurs rien ne s’est fait pour passer inaperçu. Dés que Went et Sarah se retrouvaient ensemble dans une même pièce on pouvait ressentir l’air chargé d’électricité positive tant il y avait de l’amour entre eux. Depuis le début, même lorsqu’ils se le cachaient à eux même, les autres le savaient déjà.

Ins.R. : En fait Mademoiselle Callies…

Nika : S’il vous plait, Nika

Ins. R.: Très bien, comme vous voulez. Nika…

Nous aimerions connaître la relation que vous entretenez avec votre sœur, et avec votre cousine Mademoiselle Callies Sarah.

N : Pour être honnête avec vous, bien que je sais que cela va blesser mon père j’entretiens de meilleures relations avec ma cousine, qu’avec ma propre sœur. Sarah et moi avons des tas de points en commun. On se soutient, on s’entraide. Et je pense que ce n’est pas pour rien qu’elle m’a choisie pour être la marraine de Lola. Tandis qu’avec Sofia…

Ins. V. : C’est étrange que votre sœur et vous n’ayez aucune affinité.

N : Sofia est toujours en recherche, toujours en compétition. Elle se sent obligée d’avoir le tout en premier. Le permis de conduire, un travail, une voiture, une situation enviable, et c’est pareil en ce qui concerne les garçons. Heureusement nous n’avons pas les mêmes goûts sinon je vous laisse deviner ce qu’il serait advenu de mon couple si j’avais quelqu’un dans ma vie.

Ins. R. : (Après un léger sourire) D’après vous, vous pourriez nous expliquer d’où pourrait venir cette différence et ce trait de caractère qui vous sépare ?

N : Je ne peux jurer de rien mais il me semble, que cela a commencé lorsque Sarah est venue vivre chez nous. Mon oncle Pete voulait ce qu’il y avait de mieux pour Sarah, alors lorsque ma tante Kathy la mère de Sarah est décédée, celui-ci ne pouvant pas s’occuper de sa propre fille a demandé à papa s’il voulait bien s’en occupé afin de lui donné une vie meilleure que ce qu’il lui promettait. Mon oncle Pete était une personne sans avenir, sans travail, qui a même connu de graves ennuis avec la justice. Et le fait d’avoir un enfant ne l’a pas calmé. Je dirais même plus, à la naissance de Sarah cela n’a fait qu’empirer. Il battait même ma tante, une fois que l’alcool prenait le dessus. Alors dans un moment de lucidité il demanda à papa de s’occuper de sa fille. C’était leur accord. Papa s’occupait de Sarah et en échange Pete essayait de s’en sortir et d’avoir une vie correct afin de pouvoir donner à Sarah l’avenir qu’il aurait déjà du lui construire pendant son enfance.

De nous Trois Sofia est l’ainée et je suis la cadette. De cette façon quoiqu’il en soit Sarah se retrouva toujours entre nous. Papa et Maman ont choyé Sarah plus qu’il n’en fallait sans pour autant nous mettre de coté. Mais se fut plus difficile à accepter pour Sofia. Elle se retrouvait avec une nouvelle petite «sœur » à la maison. Et comme elle était l’aînée, on lui donnait plus d’indépendance.

Plus Sofia gagnait en indépendance, plus Sarah et moi trainions ensemble. Sofia avait ses copines et ne voulait jamais trainer derrière elles ses deux boulets de petites sœurs. Bien que Sofia n’ait jamais accepté Sarah comme une sœur mais comme une cousine qui squattait tout ce qui lui appartenait. Alors Sarah et moi avions tout partagé les bons comme les mauvais moments. Tandis que Sofia à grandi et fait sa vie sans jamais se préoccuper de nous.

Went s’était assis, accablé il écoutait Nika la tête entre les mains. Il ne savait quoi faire, ni quoi penser. Il ne connaissait en rien cette histoire, il était anéanti, il comprenait enfin que Nika n’aurait pu faire aucun mal à Sarah. Il était peiné du chemin parcouru de Sarah et par où elle était passée pour devenir la femme qu’elle était maintenant. Une femme remplie d’amertume, de crainte, l’abandon a toujours fait partie de sa vie. Et maintenant il comprenait enfin pourquoi elle était si réticente à s’attacher, à commencer une relation, et puis il comprenait que Sarah ne voulait absolument pas donner le même chemin de vie à sa petite fille.

Soudain il releva la tête et s’adressa aux personnes qui étaient à ses côtés dans le salon.

W : Veuillez m’excuser je vais rejoindre Sarah quelques instants…

Franck et Nika qui commençait à le connaître savait qu’il avait besoin de se retrouver face à elle et de la serrer tout contre lui. Afin de lui prouver que dorénavant elle ne serait plus jamais seule. Quant aux inspecteurs, ils le suivirent du regard pensant qu’il avait quelque chose à cacher.

Tandis que Valens continuait de s’intéresser au passé des trois cousines, Rush voulu en avoir le cœur net avec Went. Pour se faire elle s’adressa à Franck.

R : Monsieur Callies, je suis bien embêter de vous demander cela mais… (Elle continua à voix basse tant elle était gênée de demander cela) … Pourriez-vous m’indiquer les toilettes ?

F : Oui certainement. C’est à l’étage, deuxième porte à gauche.

Rush continua à lui parler à voix basse.

R : Je vous remercie. Je reviens de suite.

V : Et qu’en est-il maintenant de votre oncle Pete ?

N : Pete est resté en France là où vivait Sarah avant de revenir à nos côtés. Il a réussi à s’en sortir. Il a trouvé tant bien que mal un travail honnête et rémunéré en temps et en heure. D’ailleurs c’est lui qui a payé les études universitaires de Sarah.

Sarah a fait ses études aux Etats-Unis et ensuite est partie le rejoindre là-bas en Europe. Bien qu’elle nous aimait plus que tout. Elle avait envie de connaître son vrai père. Enfin son géniteur comme elle l’appelait. Ensuite elle y a rencontré son ancien petit ami, trouvé du travail et ils ont eu ensemble cette adorable petite fille que vous avez vue accrochée au cou de Went.

Pendant que Sarah avait retrouvé une stabilité familiale outre mer, Sofia avait changé elle aussi, elle était plus ouverte, plus accessible, plus sociable, on faisait plus de choses ensemble.

Maintenant que Sarah est revenue, son caractère d’antan n’a pas totalement repris le dessus elle est un peu plus ouverte envers elle, mais on aura beau faire tout ce qu’on veut il y aura toujours une rivalité entre elle deux. Je pense qu’elle voulait être la meilleure aux yeux de papa. Malgré toute l’attention que maman lui portait, c’était celle de papa qui l’intéressait, mais papa n’avait de regard pour son boulot et pour Sarah, elle avait déjà tellement perdu dans la vie qu’il a voulu comblé le manque qu’elle avait. Mais il n’a pas pensé à nous ses propres filles.

Nika continuait sans relâche d’expliquer à Valens son histoire, leur enfance, le retour de Sarah, les liens qu’elles avaient les unes avec les autres. Celui-ci resta totalement à l’écoute et prit note de temps à autre. Pendant ce temps des yeux et des oreilles indiscrètes s’occupait de repérer les faits et gestes ainsi que les moindres détails concernant Went et Sarah.

Rush avait fait mine d’aller aux toilettes et avait retrouvé Went et Sarah qui se trouvaient dans la salle de jeux. Elle resta cachée et à l’écart afin de suivre la conversation qu’il y avait entre eux.



Comme on dit si bien, la suite au prochain épisode

J'espère que cela vous a plu et que j'a ipas été trop sadique sur ce coup...

Gros Very Happy à très bientot

____________________________

Merci beaucoup Lilite pour cette superbe bannière



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SARAHSCOFIELD
Incarcéré à Fox River
Incarcéré à Fox River
avatar

Féminin
Nombre de messages : 74
Age : 30

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Jeu 21 Oct - 14:59

Je n'avais pas encore vu cette dernière suite.

Merci pour cette suite émouvante qui nous permet d'en connaître plus sur l'enfance de Sarah.

Went a été très touché par ces révélations, il va voir Sarah pour la prendre dans ses bras.

Je suis sûr que Nika est innocente, elle n'a pas pu faire de mal à Sarah.

Vite une suite. Toujours aussi bien continue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Went-forever
On LO Stage
On LO Stage
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12435
Age : 23
Localisation : France - Région Parisienne - 91

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Lun 17 Jan - 22:27

Karell,

Comment vas-tu ?
Comme je te l'ai dit sur Facebook je connaissais ta suite, mais je me suis arrêtée en cours. J'ai donc repris là où je m'étais arrêter et j'ai donc rattrapé tout mon retard !
Alors pendant ma lecture, j'ai eu plusieurs sentiments : l'envie de t'étrangler, l'envie de te remercier, le doute et le stress...

Sarah va mieux, elle est même sortie de l'hôpital. Elle a découvert bien évidemment qu'elle était dans la presse à scandale, mais aussi ses cousines.
Sofia a essayer de draguer Went, mais sa n'a pas marché, il est trop amoureux ! Quoi que j'ai cru qu'il allait céder à un moment.
Went croit ce que Nika lui a dit et pense donc que c'est Sofia qui a voulu empoisser Sarah, mais en allant aux toilettes de Franck, il découvre une boite de gachets qui pourrait faire croire qu'en fait c'est Nika qui a tenté d'empoisonner Sarah !
Les inspecteurs continuent leur enquête et interroge en ce moment même Nika. Au cours du récit de Nika, Went découvre que Sarah a beaucoup souffert dans le passé...

Mad tu cartonne, j'adooore !!
J'espère qu'on pourra avoir une suite prochainement ?!

Bonne soirée, bisous. Very Happy

____________________________

Melissa ~ "L'enfance n'est pas l’époque qui va jusqu’à un certain âge. Et, à cet âge certain, l'enfant abandonne ses occupations infantiles. L'enfance est le royaume ou personne ne meurt." – Edna St Vincent Millay.

Merci Stef pour cette magnifique bannière, je l'adooore, elle est magnifique!!

Katelyn, ce petit être qui donne un sens à ma vie quand tout va mal. <3

Merci ma Mamoure pour cette palme, elle est très belle et Went est... parfait !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kakell.1
Went'Accro
Went'Accro
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1186
Age : 36
Localisation : quelque part dans les bras de went
Humeur : Parce que les rêves sont fait pour être aimés... si tu es né pour me faire rêver alors je suis faite pour t'aimer...

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Ven 21 Jan - 22:28

coucou les filles ,
voilààààà comme promis je me suis remise lentement mais surement à l'écriture et ce soir comme je suis une gentille je vous poste une petite suite qui j'espère vous plaira...

Je vous souhaite un bonne lecture Very Happy Very Happy

Dans la chambre aux côtés de Lola, Sarah regardait dans le vide par la fenêtre, ses pensées s’évadaient, elle repensait à tout ce qui s’était produit depuis son retour chez les siens, sa rencontre avec Went, ses moments tendres passés avec lui. L’attachement soudain de l’homme dont elle a toujours rêvé et de sa petite fille, son hospitalisation, l’enquête en court, les soupçons qui rôdaient sur sa propre famille et puis l’avenir aussi…
Elle s’imaginait une vraie petite vie de famille dans une maison reculée à la campagne avec les deux amours de sa vie. Simple et sans fioriture mais avant d’en arrivé là, elle s’imaginait un chemin parsemé d’embûches, de paparazzis, le retour probable de Paul, son nouveau boulot. Tout s’accumulait dans sa tête sans pouvoir y donner une seule réponse.
Doucement Went s’approcha sans émettre le moindre bruit. Lentement il se mit derrière elle et glissa ses bras autour de sa taille afin de la serrer contre lui. Il déposa un tendre baiser dans son cou. Ce cou qu’elle eut plaisir à lui tendre pour y accueillir ce baiser tant désiré.

W : Hey ! Tout va bien ?

S : Hum

W : Sûr ?

S : Ca va je t’assure. Je repensais un peu à tout ce qu’il s’était déjà produit depuis mon arrivée. Moi qui avais une vie si tranquille en Europe… Depuis que je suis au Etats-Unis, je suis entrée au centre d’une tornade, je n’arrive pas à en sortir et je ne sais pas pourquoi mais je sens bien que je ne suis pas prête d’en sortir.

W : C’est moi que tu traites de tornade ?


Sarah se retourna afin de lui faire face et de lui parler les yeux dans les yeux et avec le sourire taquin qu’elle pouvait avoir pour le narguer un peu, lui répondit :

S : Mais non voyons toi tu es juste la tempête qui a fait que la tornade à pu naître…

Mais Went partageant avec plaisir les plaisanteries de Sarah, ne tarda pas à lui dire :

W : Ah je suis la tempête ? Et toi tu crois que tu es quoi ? Une douce brise peut-être ?
Je suis la tempête dans ta vie comme tu es un ouragan dans la mienne.


Le sourire s’effaça lentement de son visage.

W : Sarah, je n’ai jamais ressenti autant de sentiments que j’ai eu pour toi dés le premier regard, peu importe si tu as chamboulé toute ma vie, peu importe si cela pose quelques problèmes je les surmonterai et si ces problèmes te touchent de près ou de loin je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour t’en éloigner, pour soigner tes blessures, sécher tes larmes et il faut que tu saches aussi que je ferai exactement la même chose pour Lola. Mais il faut que tu me laisses au moins l’opportunité de te prouver ce dont je suis capable.

S : Pourquoi tu me dis tout ça maintenant, tu m’as l’air bien sérieux…

W : L’inspecteur est en train d’interroger Nika sur votre passé commun, et je comprends maintenant énormément de chose. Je sais que Nika ne pourrait jamais te faire aucun mal. Et je comprends la peur que tu as de t’attacher pour ne pas perdre le peu que tu possèdes et pour protéger Lola par-dessus tout.

S : Went je…

W : Laisse nous du temps, tu verras tout rentrera dans l’ordre et je te promets la vie que tu as toujours rêvée…
Elle enroula ses mains autour de son cou tandis que les mains de Went faisaient des allées et venues dans son dos, autour de sa taille, et que ses lèvres se déposaient avec tendresse sur le sommet de son crâne. Soudain une petite voix se fit entendre :

L : Maman ?

S : Oui ma chérie.

L : Dit, moi aussi je veux bien un câlin.


Sarah retira délicatement ses bras du cou de Went et lui adressa un regard, il acquiesça d’un signe de la tête sans attendre la question. Sarah se baissa avant de prendre la petite dans ses bras.

S : Et dit moi, à qui tu veux le faire ce câlin à moi ou à Went ?

L : Ah ben aux deux comme ça y a pas de jaloux.

W : c’est sûr que j’aurais été très déçu si je n’avais pas eu droit à un câlin de la plus merveilleuse des petites filles.

L : On est bien tout les trois, moi j’aime bien faire un câlin familiale…

S : Un câlin familial ? C’est un nouveau mot ça ?

L : Ben oui ! On fait un câlin non ?

S : Euh oui.

L : Et on est une famille, donc on fait un câlin familial.

S : Tu sais ma puce, pour être une famille, il faut un papa et tu sais que Went n’est pas ton papa.

L : Et il ne pourrait pas l’être ? Qu’est-ce que tu en dis toi ? Parce que moi ça me plairais bien et je suis sûre qu’à maman aussi ça lui plairait bien.

W : Et bien j’en dis qu’à moi aussi cela me plairait bien.

L : Ben alors pourquoi tu ne viendrais pas vivre avec nous à la maison ?

S : Lolaaaa… Je pense que là que tu vas trop loin ma chérie, ce sont des histoires de grands tout ça. J’en discuterai moi-même avec Went… tu ne peux pas lui demander de venir vivre à la maison comme ça. Cela ne se fait pas voyons. Nous en reparlerons toutes les deux à la maison. En attendant va jouer encore un peu. Une fois que les inspecteurs seront partis nous rentrerons à la maison.

L : Non, moi je reste encore chez mamaine aujourd’hui.

S : Nous verrons cela aussi.
La petite fille déposé un baiser sur la joue de Went et puis serra dans ses bras sa maman.


Une fois déposée à terre elle s’en retourna jouer un peu.

S : Je suis désolée.

W : Pourquoi donc ?

S : Elle parle de plus en plus et de mieux en mieux, elle comprend tellement de choses et tellement vite que parfois elle dit tout ce qui lui passe par la tête et cela peut avoir de grave conséquence.

W : Qu’est-ce qui serait grave à ton avis ? Que je vienne vivre chez toi ? Ou que je puisse devenir un père pour elle ?

S : Tu as raison. Rien de tout cela n’est vraiment grave, mais c’est d’une importance capital dont il faut bien mesurer le pour et le contre. Ce sera un changement complet de vie pour tous.

W : On prendra notre temps mais je ne refuse pas l’invitation de cette petite demoiselle. Ca me fait plaisir qu’elle ait autant de confiance et d’égard pour moi. C’est une première pour moi tu sais.

S : Et je me demande comment tu fais pour t’en sortir si bien d’ailleurs.

Went souriant : Ca doit être inné que veux-tu on a ça dans le sang chez les « Miller »
Ceci dit elle a de la ressource cette chipie et elle a tout à fait raison, il faut qu’elle dormir ici.

S : Ah bon et pourquoi donc ?

W : tu as oublié ? Il y a toujours les scellés sur ton appartement donc tu es condamnée à venir loger à la maison…

S : Condamnée hein ?! Je pense que je survivrais…

W : j’espère bien car j’ai encore quelques atouts de ma personnalité à te montrer.


Devant tant de sentiments et de complicité entre eux, Rush ne put que conclure que toute la méfiance et l’agressivité de Went était due à la protection qu’il portait à Sarah et à Lola. Mais elle ne quitta pas le couloir pour autant. Elle savait que d’une manière ou d’une autre ils allaient commencer à parlé ensemble de ce qui avait pu arriver à Sarah, ce jour là. Ce jour où il est parti de chez elle et qu’elle est partie ce couché après avoir pris des antidouleurs. Ce jour où il l’a retrouva allongée sur le lit complètement assommée et impossible à réveillée, avec le petite Lola dans le salon…
Et puis il parlerait aussi certainement de l’attitude des cousines, Rush savait que Went n’allait certainement pas rester sans rien faire pour trouver ce qui c’était passé. Malgré les réprimandes de ces collègues pour obstructions à la justice. Elle attendait là, derrière la porte entrouverte, le moment où il donnerait des indices, le moment opportun pour faire irruption dans la pièce. Et elle n’allait pas tarder à le faire …
Went s’était mi un peu en retrait assis sur une chaise de bureau tenant la main à Sarah qui était restée debout devant lui.

W : Tu sais Sarah, j’ai fini par enfin comprendre que Nika était incapable de te faire le moindre mal.

S : Je dois avouer que je n’ai pas compris pourquoi tu t’es acharné sur cette pauvre Nika tout à l’heure. Tu sais tout le monde à ce genre de médicament… et Sofia avec son boulot à plus de facilité pour nous les fournir. Oh MON D.I.E.U. Sofia
---------------------------------------------

Voilààà pour aujourd'hui Laughing la suite suivra très bientôt si ça vous dit toujours de suivre ma petite histoire ...
Very Happy Very Happy

____________________________

Merci beaucoup Lilite pour cette superbe bannière



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Went-forever
On LO Stage
On LO Stage
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12435
Age : 23
Localisation : France - Région Parisienne - 91

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Sam 22 Jan - 12:37

Ohhh noooon !!!!! Reviiiiiens iiciiiii !!!!
Mais c'est pas vrai, vous le faite exprès ? Chacune votre tour, vous allez jouer au sadique ??
Reviiiennns, moi je veuuuux une suiiiiite !!!!


Karell, comment tu vas ??

Ahh je suis contente que tu te sois remis à l'écriture de cette fic. Sa fait plaisir !!

Mercii beaucoup pour la suite Very Happy

Went et Sarah sont dans la chambre. Ils discutent. Wentworth dévoile ses sentiments... il avou aussi à Sarah qu'il vient de se rendre compte que Nika est incapable de faire du mal à Sarah. Et cette dernière est contente de l'apprendre !! Ils s'embrassent et se fond un calin... la petite voix de Lola se fait entendre, elle aussi elle veut un calin des deux :)
Lola demande si Went peut devenir son papa et si il peut venir vivre à la maison avec elles. Sarah lui dit que se sont des affaires de grands... Lola repart jouer.
Sarah s'excuse et Wentworth demande pourquoi ? Lui sa ne le dérange pas de devenir le papa de Lola et sa ne le dérange pas non plus de vivre avec ces charmantes demoiselles, mais Sarah, elle je pense qu'elle a besoin de temps.
Wentworth et Sarah continuent de parler sans savoir que derrière la porte se trouve l'agent de police qui écoute tout, pour recueillir le moindre indice sur le tentation d'assassinat envers Sarah.
Sarah en parlant de Nika et des médicaments, elle en arrive à la conclusion de .... Sofia !!!
Oulalala j'ai de plus en plus peur !! Es-ce vraiment Sofia qui a fait ça ? Si oui, pourquoi ? Es-ce vraiment par jalousie ? Si c'est pas elle, c'est qui ? Et pourquoi Sarah ?
L'agent derrière la porte, si elle entend lles doutes de Went et Sarah envers Sofia, que va-t'elle faire ?

Ahhh la la la j'ai trop hâte de lire la suite !!
Mad tu cartonne, j'adooore !!

Bonne journée et bon week-end, bisous. Very Happy

PS : Bien sur que sa me dit de suivre ton histoire !! Tu as intéret à poster lol.


____________________________

Melissa ~ "L'enfance n'est pas l’époque qui va jusqu’à un certain âge. Et, à cet âge certain, l'enfant abandonne ses occupations infantiles. L'enfance est le royaume ou personne ne meurt." – Edna St Vincent Millay.

Merci Stef pour cette magnifique bannière, je l'adooore, elle est magnifique!!

Katelyn, ce petit être qui donne un sens à ma vie quand tout va mal. <3

Merci ma Mamoure pour cette palme, elle est très belle et Went est... parfait !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angie
Admin Accro à Went
Admin Accro à Went
avatar

Féminin
Nombre de messages : 21437
Age : 39
Localisation : Dans un endroit appelé Wentyland du ch'nord
Humeur : En manque de Went !!! Bien que j'arrive toujours à me rattraper sur Rob' mdr

MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   Sam 22 Jan - 13:09

Merci ma chérie, je te déplace ta fiction dans ton topic gros Very Happy (je lirais cette suite dans l'aprés midi) Very Happy

____________________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wentforever.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la recherche du rêve...   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la recherche du rêve...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WMF :: ~0o Créa's Fans o0~ :: ● Fan's Fiction ● :: ●Les fictions de Kakell●-
Sauter vers: